Le clioquinol ralentit le vieillissement


De récentes études menées sur des animaux ont montré que le clioquinol
- un médicament mis au point il y a plus de 80 ans pour le traitement
de la diarrhée et d'autres troubles gastrointestinaux - peut renverser
la progression des maladies d'Alzheimer, de Parkinson et de Huntingdon.
Les chercheurs ont énoncé diverses hypothèses pour tenter d'expliquer
comment un composé pouvait à lui seul avoir des effets semblables sur
trois maladies neurodégénératives sans lien entre elles.



Les chercheurs de l'Université McGill ont découvert
une nouvelle piste spectaculaire : selon le Dr Siegfried Hekimi et ses
collègues du département de biologie de l'Université McGill, le
clioquinol agirait directement sur la protéine CLK-1, aussi appelée
familièrement « clock-1 », et pourrait ralentir le processus de
vieillissement. Une version préliminaire de leur étude a été publiée au
mois d'octobre 2008 sur le site Internet du Journal of Biological
Chemistry.



" Le clioquinol est un puissant inhibiteur de CLK-1,
explique le Dr Hekimi, titulaire de la Chaire de zoologie Strathcona et
de la Chaire Robert Archibald et Catherine Louise Campbell de biologie
du développement. Comme la protéine CLK-1 influence la longévité chez
les invertébrés et les souris et comme il s'agit de trois maladies
neurodégénératives liées à l'âge, nous avons formulé l'hypothèse que le
clioquinol a un effet sur celles-ci parce qu'il ralentit le processus
du vieillissement. "


source

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.